Airbnb et l’industrie du voyage au sens large ont été durement touchés par le coronavirus, officiellement connu sous le nom de COVID-19.

Avec un nombre croissant de lieux fermés, des nations qui resserrent leurs frontières et des compagnies aériennes qui réduisent leurs horaires de vol, il faudra sans doute attendre un certain temps avant que les gens aient à nouveau la possibilité de voyager pour leurs loisirs.

Les données publiées il y a quelques semaines annonçaient des temps difficiles pour Airbnb, avec des clients annulant en masse et de nouvelles réservations en chute libre.

Pour tenter de remédier à cette situation, la société offre un remboursement complet aux clients qui ont réservé avant le 14 mars pour des voyages commençant au plus tard le 31 mai 2020. C’est la deuxième fois qu’Airbnb repousse la date limite des voyages en réponse aux événements liés au COVID-19.

L’entreprise lance également un fonds de 250 millions de dollars pour les hôtes touchés par les annulations d’invités. Concrètement, cela signifie que si un client annule une réservation de logement en raison d’un problème lié au COVID-19 et que la date d’enregistrement se situe entre le 14 mars et le 31 mai, Airbnb versera à l’hôte 25 % de ce qu’il aurait normalement reçu en vertu de sa propre politique d’annulation.

Airbnb a ajouté que cette politique s’applique rétroactivement à toutes les annulations liées à COVID-19 durant cette période, les premiers paiements étant versés aux hôtes en avril.

La nouvelle du fonds a été annoncée dans une lettre ouverte publiée cette semaine par Brian Chesky, PDG d’Airbnb. Il y présente ses excuses aux hôtes pour ne pas les avoir informés plus tôt du plan d’action de l’entreprise. Certains hôtes avaient été irrités par la récente décision d’Airbnb d’offrir un remboursement complet aux hôtes, car elle ne tenait pas compte de leurs propres politiques d’annulation et les laissait donc sans revenu, sans qu’ils en soient responsables.

Dans le cadre d’autres mesures visant à soutenir ceux qui listent leurs propriétés sur Airbnb, Chesky a également annoncé la création d’un fonds de 10 millions de dollars offrant des subventions allant jusqu’à 5 000 dollars pour les “superhosts” – ceux qui ont une note élevée et des réservations régulières – qui comptent sur leurs revenus Airbnb pour payer leur hypothèque ou leur loyer. Les superhôtes pourront commencer à demander ces fonds en avril.

Expliquant la situation aux hôtes Airbnb, le PDG a déclaré dans sa lettre : “Le 11 mars, lorsque l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une pandémie, nous avons été confrontés à un dilemme. Si nous autorisions les hôtes à annuler et à se faire rembourser, nous savions que cela pourrait avoir des conséquences importantes sur votre gagne-pain. Mais nous ne pouvions pas laisser les hôtes et les invités se sentir obligés de se mettre dans des situations dangereuses et de créer un risque supplémentaire pour la santé publique. Nous avons décidé que nous devions permettre à vos invités d’annuler et de recevoir un remboursement complet – y compris tous nos frais. Sachez que cette décision n’était pas une décision commerciale, mais basée sur la protection de la santé publique.”

Chesky espère maintenant que l’assistance nouvellement offerte sera suffisante pour garder les hôtes de côté pendant que l’industrie du voyage attend que la crise du COVID-19 passe.

Recommandations de la rédaction




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *